Ouvrabilité du béton

Mesure de la consistance du béton frais

Les bétons "terre humide" ne sont plus de mise aujourd'hui et ont fait place à des bétons "plastiques" apportant facilité de mise en place et gain de temps. D'autre part on s'aperçoit que la plupart des dégâts constatés sur les bétons durcis sont issus principalement d'une consistance trop raide et inappropriée oors de la mise en place, résultant de facteurs sable/gravier et eau/ciment trop faibles, incompatibles avec les réalités du chantier conduisant à des défauts de compacité. Force est de constater que seul un béton de bonne ouvrabilité, donc de compacité optimale, permet d'assurer la durabilité d'un ouvrage.
Dans cette optique, les bétons pompés ont également gagnés en importance (47% du volume des ventes Genetti SA en 2000). Ces bétons sont obligatoirement plus mous et l'avantage qu'ils procurent en ouvrabilité est utilisé de plus en plus même pour la mise en place à la grue, ils nécessitent toutefois obligatoirement d'être transportés par camions toupie.

Mesure de la plasticité en temps réel à la centrale

Principe fondamental

Les qualités du béton, plus particulièrement l'ouvrabilité, la durabilité et la résistance, sont fortement influencées par la teneur en eau du béton frais. Malgré les moyens techniques aujourd'hui disponibles, cette teneur en eau totale ne peut pas être mesurée avec suffisamment de précision durant le dosage et le malaxage. Il est donc relativement difficile d'estimer à l'avance la quantité d'eau de gâchage nécessaire, compte tenu de l'eau contenue(humidité) dans les granulats. La mesure de la teneur en eau après fabrication, ne présente théoriquement aucune difficulté. Néanmoins, à la centrale ou sur le chantier, cette opération nécessite passablement de temps et de moyens, pas toujours disponibles et faciles à mettre en oeuvre.
Par contre, la mesure de la consistance peut facilement servir d'échelle de comparaison avec l'eau totale contenue dans le béton. En effet, pour une recette donnée, de caractéristiques connues et à condition de maintenir les variations de composition granulométriques dans d'étroites limites, le rapport consistance/teneur en eau reste pratiquement constant. Ceci permet de contrôler et de comparer la teneur en eau avec la consistance prescrite en procédant comme suit:

A) en cours de fabrication du béton et après avoir introduit une quantité d'au plutôt plus faible que celle estimée, il est possible de surveiller la consistance sur la base de l'énergie absorbée par le malaxeur , visualisée en continu par la transcription des relevés d'un wattmètre sur une courbe de plasticité (Plastomat). Si la valeur indiquée est trop élevée, on corrige la consistance par ajout d'eau complémentaire qui entraîne simultanément une réduction de l'énergie absorbée. Il s'agit d'une mesure constante de consistance pendant le malaxage permettant en même temps un dosage correct de l'au de gâchage. B) Mesure comparative de la consistance sur le béton frais.
La méthode d'essais la plus appropriée pour les bétons de consistance plastique à fluide est la méthode d'étalement (DIN). Notre laboratoire est équipé du matériel nécessaire pour effectuer ces mesures en tout temps.
Les différentes consistances sont définies dans les tarifs et assortiments de produits. Pour les bétons non définis dans ces tables, des degrés de plasticité peuvent être atteints sans détérioration des qualités du béton à l'aide d'adjuvants.

 

 

Accueil
Remonter
Coordonnées
Sommaire