1908 Riddes

Technique de production et contrôles de fabrication du béton

Dans le but d'atteindre une régularité optimale, les centrales n'ont cessé d'évoluer.

Les systèmes à dosage électromécaniques manuels ont cédé le pas dès 1989 à des installations à dosage pondéral pilotées par micro-processeurs. Le dosage de chaque composant s'est trouvé intégralement géré par des automates programmés sur la base de recettes mémorisées pour permettre d'atteindre une précision optimale de la composition du béton.
Un pas supplémentaire à été franchi à partir de 1993 en remplaçant les automates programmables par des ordinateurs. La gestion du Système Qualité propre aux normes ISO s'en est est trouvée facilitée et à permis d'intégrer en réseau de nombreuses informations administratives. L'informatique permet d'autre part une évolution constante et sans limite du côté technique en apportant une aide considérable au centraliste dont on ne saurait plus s'en passer aujourd'hui.
Quel que soit le système utilisé, l'intervention humaine reste toutefois indispensable. Le centraliste se sert de l'électronique qui lui renvoie par le biais de multiples capteurs des informations en temps réel sur l'évolution du béton frais en cours de fabrication (sondes d'humidités, alarmes de dosages, indicateurs de consistance, température extérieure, temps de malaxage etc.). Toute intervention humaine est en outre enregistrée par l'ordinateur qui mémorise dans des rapports de fabrication toutes les données de chaque gâchée, dans le plus pur esprit de qualité et de respect des normes SIA.
L'essai de rendement reste aussi le contrôle final et indispensable du mètre cube fabriqué et assure la justesse des interventions antérieures.

Il est également tenu compte des particularités propres du béton près à l'emploi (BPE). Pour cela le laboratoire ne se borne pas à confectionner des cubes pour donner à analyser les caractéristiques finales du béton, mais cherche également à optimiser les composants intrinsèques de chaque formule en fonction des exigences initiales du BPE, à savoir: faculté de mise en oeuvre, ressuage, pompabilité, vitesse de prise, évolution de la chaleur d'hydratation etc.
(voir aussi: Ouvrabilité du béton, mesures et essais)

retour au site, fermer cette page X